INFORMEZ-VOUS!

Bonjour et bienvenue sur cette tribune spéciale.

D'ordinaire, je préfère parler sur les blogs et poster dessus, avec une police de caractère sans empattement, mais il me semble important de tenir cette tribune afin que vous soyez, je l'espère, une personne qui fait attention à ce qui se dit ici où ailleurs.

Si je vous parle sur cette page spécifiquement, c'est parce que le message à passer est très important.

Les informations de n'importe quel journal sont distribuées à des fins mercantiles. Si vous ne payez pas le journal, ne vous en faites pas, celui-ci est payé par d'autres gens : dépositaires de publicité, financement d'état, etc. les sources de financement ne manquent pas.

Les propriétaires de ces journaux sont majoritairement des grandes fortunes. 9 journaux sur 10 sont possédés par ces mécènes. Mais cela ne signifie pas que ces mécènes CONTRÔLENT le journal. Quelquefois, ils sont juste la source principale de revenus. Ceci peut paraître étrange, un milliardaire qui possède un journal sans le contrôler !... mais pourtant, c'est le cas. C'est d'ailleurs pour cette raison que des journaux contrôlés par ces milliardaires peuvent très bien avoir une critique de leurs financeurs sans pour autant risquer une mise à pied.

Mais cela ne veut surtout pas dire que ces journaux sont sain(t)s. Le fait qu'ils soient possédés par des gens immensément riches persuadent, par effet de réputation, les journalistes qui composent les rédactions d'avoir une parole critique envers leurs financeurs. C'est notamment pour cette raison que ces journaux vont aller dans le même sens que leurs possesseurs : une pensée sociale-libérale, de centre-gauche, pas trop capitalistes mais quand même énormément, et qui va chercher à classer dans les "mensonges", dans les "utopies", dans les "extrémismes" ce qui ne ressemble pas de près à leur idéologie.

Ceci étant dit, une presse alternative a déjà pris le pas sur Internet. Cette presse alternative, qui se maintiennent en ligne principalement grâce aux dons, sont aussi une source inépuisable d'hypothèses en tout genre qui sont ensuite relayés sur les réseaux sociaux. En remontant les sources, qu'il est normalement logique de citer, on se rend vite compte de la vacuité des trois-quarts de ces articles, et des procédés d'"information circulaire" qui les traversent. Pour préciser ma tribune, l'information circulaire, c'est quand un premier site en cite un deuxième site, qui en cite un troisième, mais que le troisième site cite le premier. Le cercle est d'ailleurs quelquefois difficile à tracer.

Malheureusement, les gens adeptes de ces hypothèses en ligne (connues aussi sous le nom de "théories", mais qui n'en sont pas) ne sont pas des gens posés et vérificateurs. Et si pour certaines, un très petit nombre en réalité, on se rend compte qu'effectivement l'hypothèse devient une théorie, pour les autres on peut facilement démonter les hypothèses avec au moins un point. Voici les armes qu'utilisent ces théoriciens en herbe (pour vous permettre de forger un bouclier qui vous permettra de lutter contre) :

  • Les gens défendant leurs hypothèses seront persuadés que toutes les preuves que vous leur apportez sont truquées.

  • Ils sont adeptes de l'argument d'autorité.

  • Ils mentent, ou parlent sans savoir, ou en croyant savoir des choses dont on se rend compte qu'en leur opposant le contraire, ils n'ont plus d'argument ou tentent de noyer le poisson.

  • C'est toujours quelqu'un qui cache, et généralement une ou des entité(s) dont le pouvoir est très supérieur.

  • Ils avancent des faits extraordinaires sans preuves, et vous chargent de leur prouver le contraire. C'est à celui qui avance un argument de prouver que celui-ci est valable, pas aux autres de le faire à sa place.

Du coup, pour lutter ne serait-ce qu'un tant soit peu à ces déliriums sur patte, les journaux des grandes fortunes ont mis en place un nouvel outil : le "Fact-checking" (qu'on pourrait simplement appeler "vérification des faits", mais vu qu'en France on aime tout angliciser, on va continuer à utiliser ce terme. Note à moi-même : penser à checker les facts du website de fake news avant de faire un résumé short mais pas too much pour le brainstorming de cet afternoon).

Les nombreuses antennes de "fack-checking" passent donc leur temps à rétablir "la" vérité et part d'une bonne intention : montrer aux gens la réalité des choses. Mais cet effort est vain. Qui lit les "fact-checking"? Mon hypothèse est la suivante :

  • Les gens convaincus par les théories démontées et qui, persuadés qu'ils ont raison, ne croiront pas un mot de ce que racontent ces sites;

  • Ou alors les gens qui savent déjà que c'est de la m***e, et qui veulent se persuader qu'ils font partie de l'élite qui a toujours raison.

De fait, en conclusion de cette tribune, je vous encourage à faire plusieurs choses :

  1. Vérifiez toujours d'où vient la première source. Ne vous arrêtez jamais à la première source d'information, creusez en profondeur, surtout si l'information est extraordinaire.

  2. Opposez l'argument du délivreur d'information à des arguments contraires, mais ne donnez raison ni à lui, ni à vous : donnez raison à l'argument le plus probable.

  3. Ne soyez jamais certain.es d'avoir raison à 100%. Il est possible que ce soit vous qui vous trompiez.

  4. Raisonnez en termes d'échelles : quelle est, selon vous, l'hypothèse la plus probable entre celle que vous avez et celle qui vous est exposée ? Est-ce que ce qui vous a été présenté change votre avis, et les arguments sont-ils convaincants ?

  5. Ne relayez pas ce qui vous est présenté, par exemple sur les réseaux sociaux, sans savoir d'où ça vient, qui l'écrit, quelle est sa fiabilité. Si vous ne pouvez savoir un de ces aspects, ne relayez pas l'information, il y a de fortes chances que ce soit quelque chose de faux.

  6. Demandez des preuves à ceux qui proposent de l'information et demandez qu'ils prouvent ce qu'ils avancent. S'ils ont des arguments qui tiennent debout, construisez dessus et voyez jusqu'où ça tient.

  7. Ne prenez pas les avis venant de gens qui sont des leaders d'opinion pour des réalités ou pour des solutions sans aucune preuve. De même, ne dénigrez pas un leader d'opinion sans savoir si ce qu'il raconte est de l'ordre de la réalité, de la conviction, ou du mensonge.

Si vous avez été jusqu'au bout de cette tribune, sachez que j'ai en ma possession des preuves que la NASA nous cache l'arrivée des extraterrestres sur terre depuis les années 70, ceux-ci sont arrivés sous la forme de chats, de chiens et de licornes sauvages bien que celles-ci soient en détention car risqueraient d'éveiller les soupçons.

(Et si vous avez été jusqu'au bout de cette tribune, vous devriez avoir quelques réflexes immédiatement.)

Bref, INFORMEZ-VOUS !

PirBip

© 2019 PirBip,

Créé avec Wix.com